Pourquoi l’hypnose ?

Pourquoi veut-on induire l’état hypnotique en séance ? En d’autres termes, pourquoi les ondes alpha sont-elles si intéressantes ?

  1. Relaxation. Les ondes alpha caractérisent un état physique et mental apaisé. Pouvoir détendre la personne est l’un des objectifs de la séance notamment dans la gestion du stress, la préparation mentale à une opération, etc.
  2. Concentration. En thérapie, la personne est concentrée sur le dialogue ou écoute les suggestions émises. Schématiquement, si l’on n’est pas attentif, les « unités de mémoire » n’imprégneront rien ou peu car elles n’ont pas été mobilisées. Si l’on est très concentré, comme c’est le cas en hypnose, toutes les « unités de mémoire » sont focalisées sur le sujet de la séance. Et donc les suggestions émises lors de la séance sont plus facilement mémorisées, et intégrées. C’est pourquoi il est plus facile en hypnose d’aider la personne à changer ses habitudes comme arrêter la cigarette, ou perdre du poids, ou améliorer ses aptitudes sportives par exemple .
  3. Accès au subconscient. Lorsqu’on se détend, le cerveau émet les ondes alpha. Le conscient est toujours là. Lorsque vous êtes « hypnotisé » par un film, vous n’avez pas perdu conscience, vous ne dormez pas non plus. En thérapie, c’est pareil. On ne perd pas conscience. On a même l’impression d’avoir seulement les yeux fermés. Le conscient est toujours là, mais il est apaisé. Du coup, cela nous permet de nous adresser directement au subconscient.Le subconscient englobe toutes les réactions qui s’effectuent dans notre corps automatiquement, sans qu’on ait à réfléchir : la respiration, la digestion, la tension, les battements du cœur. C’est pourquoi l’hypnose peut être un outil efficace pour équilibrer les différentes fonctions du corps, s’autoréguler, ou bien aider dans le processus de guérison, participer à équilibrer une tension artérielle élevée, etc.Le subconscient est aussi le siège des émotions et des souvenirs.L’hypnothérapie repose sur le fondement que nous sommes menés par nos émotions. Les personnes les plus cartésiennes vont inconsciemment rationaliser leurs décisions mais au fond, elles seront elles-aussi guidées par leurs émotions. Par exemple, une personne cartésienne va expliquer son choix de voiture par le fait que celle-ci a été élue voiture de l’année pour la sécurité. Mais cette personne aurait-elle choisi n’importe quel modèle seulement sur le critère de la sécurité ? La forme attractive de la voiture, la couleur, n’a-t-elle pas été prise en compte dans le processus de décision ?Si l’on est « contrôlé » par nos émotions, il est intéressant d’aller voir la première fois où l’on a ressenti cette même émotion. Car si l’on comprend pourquoi l’on a ressenti cette émotion la première fois, on peut alors mieux « revenir » dans le présent et adopter les changements nécessaires pour régler le problème qui nous amène. Ceci est comme un château de cartes : en réglant le problème à la base, on règle toutes les autres fois où l’on a fait face à la même émotion.Et coup de chance, le subconscient est aussi le siège des souvenirs ! Il est donc facile en hypnose de revenir à la première fois où nous avons ressenti cette émotion, ou cette sensation dans le corps, ce même ressenti. C’est pourquoi l’hypnothérapie peut être si efficace. On arrive avec un problème, on le ramène à une émotion ou un ressenti, on part dans le passé pour comprendre, afin de mieux revenir dans le présent en disant : « Sachant cela, qu’est ce qu’on fait maintenant ? »
  4. Une séance d’hypnose se veut très « pratique ». L’objectif est que la personne puisse repartir avec des réponses mais surtout des solutions, des actions à entreprendre et également ce que j’appelle « une boite à outils », des « outils » à utiliser lorsqu’elle se retrouve toute seule à la maison et qu’elle doit gérer une situation. Cela lui permet de devenir autonome.